Suivez toute l'actualité Musicale et bien plus encore ! Vivez votre passion... chaque jour !

C’est le feu chez les fans de Rammstein. Et pour cause : douze ans après leur dernier passage en ce lieu, le groupe débarque cet été au festival de Nîmes, rejoignant la programmation aux côtés des Insus ou encore System of A Down. 

Douze ans plus tard

Rammstein est un groupe que l’on ne présente plus. Originaire d’Allemagne, la formation est une icône dans le paysage du metal. Avec pour arme un heavy aux teintes électroniques, Rammstein est réputé pour ses performances scéniques spectaculaires, alliant effets pyrotechniques et ambiance surchauffée à souhait.

Si vous n’avez jamais eu l’occasion de ressentir la puissance d’un live digne de ce nom, c’est votre jour. A l’occasion du Festival de Nîmes 2017, le groupe se joint à la liste des invités de prestige et sera en concert le mardi 11 juillet 2017 ! Soit 12 ans après leur dernière prestation en ces lieux, c’est dire. Un show qui s’annonce unique puisque, rappelons-le, ce passage du groupe dans les Arènes nîmoises est pour l’instant leur seule et unique date programmée dans l’Hexagone.

Autre bonne nouvelle, la meilleure pour la fin qui ne présage que du bon :

Nous travaillons actuellement en studio pour enregistrer un nouvel album. Je pense que si tout se passe sans problème, nous serons en mesure de présenter le nouvel album à l’automne 2017. Et s’il y a certain retard, au printemps 2018.

HELL YEAH !

Informations Billetterie

Concert Rammstein
Mardi 11 Juillet 2017 : Nîmes (30) – Festival de Nîmes / Arènes
Prix et tarifs

Carré Or – 84,00€
Catégorie 1 – 73,00€
Catégorie 2 – 64,20€
Catégorie 3 – 73,00€
Catégorie 4 – 51,00€
Billetterie et réservation
s

► Mise en vente sur les réseaux officiels de billetterie le Mercredi 30 Novembre à 10h : DigitickRammstein rejoint la programmation du Festival de Nîmes 2017

Partager l'article

À propos de l’auteur

Marion Sebastia

’ai toujours aimé écrire. Comme j’ai toujours rêvé d’être dans cette foule, au festival de Woodstock, les pieds nus emportée par la musique et figée dans l’instant. J’aurais aimé vivre à l’époque « Gainsbarre »... J’écoute du Tame Impala et danse en culotte le matin quand je suis seule sur du Baxter Dury. C’est une raison pour me lever le matin. Après le café.