Suivez toute l'actualité Musicale et bien plus encore ! Vivez votre passion... chaque jour !

Une université américaine propose un cours sur le duo d’Atlanta, OutKast

0

À Savannah (Georgie, États-Unis), Regina Bradley, professeur de sciences du langage, littérature et philosophie, propose un semestre consacré à l’étude des textes du duo mythique OutKast et son impact sur la littérature et la culture populaire des Afro-Américains, notamment dans le Sud des États-Unis.

La culture Afro-Américaine à travers OutKast.

OutKast, c’est le duo mythique de funk et gangsta rap qui popularise le genre Dirty South dans les années 90 et fait danser le monde entier sur des tubes comme « Hey Ya! » (2003) ou « Rosa Parks » (1998).

Depuis le début du mois de janvier, c’est aussi un sujet proposé aux élèves de l’université Armstrong State (Savannah, Georgie, US) qui peuvent suivre un cours intitulé « OutKast and the Rise of the Hip-Hop South », dans le cadre de leurs études d’anglais supérieur.

Une aubaine pour tous les amoureux du groupe, mais qui ne se destine et ne se limite pas uniquement aux fans de rap :

« Pour les amoureux d’Outkast, c’est très important qu’ils participent. Mais je ne veux pas non plus négliger ceux qui ne sont pas familiers avec le hip-hop. Je suis persuadée qu’il y a des gens qui n’écoutent pas de rap et n’ont pas la moindre idée de qui est OutKast, mais c’est pour ça qu’ils sont là. Ils veulent apprendre quelque chose de nouveau. », explique Regina Bradley.

L’idée : étudier, à travers la musique et les textes d’OutKast (et, à travers eux, du rap sudiste), l’impact culturel du duo d’Atlanta auprès des écrivains et de la littérature populaire du Sud des États-Unis. Il s’agira également de se pencher sur la culture afro-américaine, dont la parole a été portée par tout un mouvement hip-hop avec, en tête, le groupe mythique formé par Big Boi et André 3000.

« Mes intérêts portent sur la littérature et la culture populaire des Afro-Américains », déclare la professeur au journal local Savannah Now.

Un cursus que la professeur met en relation avec le mouvement Black Lives Matter, né en 2013, qui lutte contre la violence ainsi que le racisme systémique envers les Noirs. Un cours qui trouve ainsi un écho tout pareil, dans un contexte sociétal où le hip-hop fait plus que jamais partie des formes contemporaines d’expression politique.

À propos de l’auteur

Ma vie professionnelle : Suite à un Master en Communication Globale et et Master en Marketing à l'école de commerce de Toulouse, je me suis spécialisée dans la communication et suis aujourd'hui Community Manager et journaliste. Ma vie personnelle : Passionnée par les voyages et la musique, j'aime m'envoler dans le monde pour allier mes deux passions. Etudiante en communication à mes heures perdues, j'ai soif d'apprendre et suis toujours à la recherche de nouvelles connaissances. Vous pouvez me contacter sur julie.blanc@maestro-corporation.com