Suivez toute l'actualité Musicale et bien plus encore ! Vivez votre passion... chaque jour !

50 ans après la sortie de l’album “The Velvet Underground & Nico”, il est temps de fêter ce succès. Après une première soirée, une deuxième est prévue et elle révèle une programmation assez folle.

Le 26 mai

The Velvet Underground & Nico, est aujourd’hui considéré comme le 13e meilleur album de tous les temps, mais ça n’a pas toujours été le cas, loin de là. À sa sortie en 1967, le disque a connu un échec assez dur à encaisser pour les artistes, jugé comme trop en décalage du mouvement de l’époque, alors qu’il avait été produit par Andy Warhol et dirigé par Lou Reed et John Cale, du beau monde. Mais on le sait, les précurseurs sont souvent incompris et c’est 50 ans plus tard que le succès est au rendez-vous, faisant de leurs soirées The place to be. Il y a deux ans, John Cale mettait en place une première soirée concert pour fêter les 50 ans de l’album à la Philarmonie de Paris, avec en guest les Libertines et Animal Collective, sans doute un peu prématuré vous allez penser, mais le rendez-vous était pris et le concert affichait un grand complet.

Alors histoire de rester dans le mouv’ et de prouver que les Velvet c’est quand même bel et bien mythique, John Cale remet ça et nous offre l’opportunité d’assister à un deuxième concert, mais à Liverpool cette fois (il faut bien faire plaisir à tout le monde), le 26 mai 2017 avec un line-up de folie. The Kills, Clinic, Wild Beasts, Gruff Rhys, Nadine Shah, et Fat White Family : si ces noms ne vous disent rien, il s’agirait de penser à revoir ses classiques, mais il n’est jamais trop tard visiblement. Enfin bref, on a une mauvaise nouvelle à vous annoncer, après vous avoir vendu du rêve on veut être franc et vous dire que l’événement affiche déjà sol-dout pour ce concert magique. Disons qu’avec un peu de persévérance et de curiosité, il y aura peut-être une place de dispo quelque part. 

Partager l'article

À propos de l’auteur

L’écriture est pour moi le moyen de transmettre une émotion. J’ai toujours aimé lire, mais j’ai appris à bien écrire plus tard : le talent, ça se travaille ! Mais si vous aimez lire, alors vous aimerez me lire.