Suivez toute l'actualité Musicale et bien plus encore ! Vivez votre passion... chaque jour !

La saison des festivals bat son plein et Hey Alex a décidé de poser à nouveau ses bagages aux Déferlantes à Argelès-sur-Mer pour quelques jours riches en émotions. On vous fait le récap de ce festival incontournable du sud de la France qui prouve que la musique est bonne même les pieds dans l’eau.

Jour 1 : Les Déferlantes s’écrivent avec un grand M 

L’ambiance est chaude, le soleil tape fort sur les vignes du parc de Valmy et les festivaliers n’ont pas commencé à écouter les premières notes qu’ils ont déjà chaud. La programmation de cette première journée de festival, très française, va faire monter la température. Tout le monde veut voir le trio BigFlo & Oli, Jain et M. Les fans sont au taquet, la foule est compacte et l’atmosphère étouffante. Mais on est bien dans ce théâtre de verdure à la vue sur la mer. La musique survoltée des artistes rend l’instant magique et incontournable. Le flow des Toulousains, les notes exotiques de Jain et l’exubérance explosive de M, comme les notes endiablées de Feder ont mis en transe des milliers de personnes venus applaudir ces artistes français très appréciés. La ferveur est belle, la nuit est intense et quand on se couche, nos oreilles en redemandent.

Les Déferlantes 2019 : bain de foule, de soleil et de musique
Jain ©Stephane Bernault

Jour 2 : Bruel mania un jour, Bruel mania toujours

L’événement du jour est incontestablement la présence de Patrick Bruel sur la scène Mer des Déferlantes. Après avoir accueilli Francis Cabrel l’an dernier, les Déf’ offrent à son public un concert d’un autre ténor de la chanson française : Patriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiick. N’en déplaise aux autres artistes. La Pieta, Zaz, Boulevards des airs ou encore ZZ Top, déjà venus à Valmy, ne peuvent pas concurrencer celui dont les tubes sont connus par cœur par des milliers de fans. Bruel donne tout pour son public dans un concert intime, puissant et magique. Tout le monde se sera « cassé la voix » en reprenant les paroles de l’icône avant d’être emporté par l’énergie de Boulevard des Airs et le rock des barbus les plus connus du monde de la musique.

Jour 3 : Soirée Supertrampée

Les quelques gouttes de l’après-midi n’ont pas refroidi les ardeurs des festivaliers, bien au contraire. Ils sont bien nombreux les fans de musique avec un grand M pour apprécier une prog riche et variée. S’enchaîne sur scène du rap et du rock, du français et de l’anglais, de Gringe à Supertramp, de The B-52’s à Nekfeu, en passant par les survoltés de IAM et Thérapie Taxi. Cette soirée du dimanche démontre s’il en fallait encore une preuve de la richesse et l’éclectisme des Déferlantes. Les publics se suivent mais ne se ressemblent pas et pourtant tout les groupes sont acclamés comme des rockstars. Roger Hodgson a délivré le meilleur de Supertramp devant une foule conquise avant de céder sa place à IAM qui a fait résonner son micro d’argent pour un public de Valmy aux anges. Pour conclure la soirée, Thérapie Taxi et Nekfeu ont rameuté leur public, plus jeune, d’une autre génération pour une fin de soirée en apothéose. Fatigués, épuisés d’avoir tant dansé et chanté, nous sommes rendus compte que le festival touchait déjà à sa fin…

Jour 4 : The End ou le show à l’américaine. 

Les Déferlantes 2019 : bain de foule, de soleil et de musique
Macklemore ©Stephane Bernault

On croyait avoir tout vu, tout vécu, tout entendu mais non, les Déferlantes nous ont réservé une folle soirée de clôture. Sur les scènes principales, Aya Nakamura, John Butler Trio, Trust, Thirty Seconds To Mars, Dionysos et Macklemore ont fait le show pour le plus grand bonheur de tous. Il ne fallait pas être « Anti-Social » et aimer le contact pour vivre cette dernière salve de concerts bondés qui a prouvé que le festival d’Argelès-sur-Mer sait rivaliser avec les gros shows. Tous les artistes se sont surpassés et ont livré des prestations électriques et folles, mettant les fans dans tous leurs états. Jared Leto de 30STM, Mathias Malzieu de Dionysos et Macklemore ont mouillé la chemise pour offrir le plus grand des spectacles. On a été comblé et quand le rappeur américain nous quitte avec son « Glorious » triomphant, on s’est déjà mis à espérer que l’été prochain et les Déferlantes 2020 arrivent vite. En les attendant, on ferme les yeux pour se souvenir aussi intensément que possible de ces quatre jours magnifiques.

Photos by Boby AllinLundi 8 juillet 2019

Posted by Les Déferlantes Sud de France on Wednesday, July 10, 2019
Partager l'article

À propos de l’auteur

Depuis que j'ai découvert Asgeir, je dévore la musique islandaise comme jamais. Sinon, je me nourris à la pop-folk de tout horizon et à la chanson française. La passion dans ma vie : faire chauffer Shazam en regardant des séries.

Laisser un commentaire