Suivez toute l'actualité Musicale et bien plus encore ! Vivez votre passion... chaque jour !

À découvrir : Arcade Fire reprend « Poupée de cire, poupée de son »

0

C’était en 2007 à l’Olympia de Paris et chaque fan d’Arcade Fire présent au live s’en souvient. Deux jours après la perte tragique de France Gall, la reprise exceptionnelle du groupe canadien est sortie du grenier.

Olympia de Paris, 2007

Bon nombre d’artistes ont repris les célèbres tubes de la mythique France Gall. Nombreux sont également les groupes récents ou non à avoir proposé de nouvelles versions aux « Ella, elle l’a » et autres « Il jouait du piano debout ». Mais s’il y a bien une formation qui se distingue de ces reprises en tous genres, autant par sa version des plus fidèles que par son style, c’est bien Arcade Fire. Deux jours après la disparition de la grande artiste des suites d’un cancer, une version du célèbre « Poupée de cire, poupée de son » est ressortie et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle fait vraiment plaisir à entendre.

Ok, faisons-le ensemble, je leur ai fait écouter cette chanson, c’est une vieille chanson que vous devez connaître, ils ne la connaissaient pas, ils ont décidé d’apprendre à jouer, alors maintenant je vous la chante

C’était en 2007 à l’Olympia de Paris. En pleine ascension, le groupe Arcade Fire faisait déjà rêver de nombreux auditeurs. Inspirée par les textes de France Gall, Régine Chassagne a poussé la chansonnette le temps d’une reprise des plus exceptionnelles. Composé par Serge Gainsbourg, le dit morceau avait permis à la mythique chanteuse de gagner l’Eurovision en 1965. Une reprise qu’il est bon de réécouter, en souvenir d’une grande interprète que personne ne pourra jamais oublier.

À propos de l’auteur

Vie professionnelle : Diplômée de l'EFAP (Ecole des Nouveaux Métiers de la Communication), je suis devenue dès ma sortie d'école rédactrice web pour Hey Alex. Vie personnelle : L'écriture a toujours été pour moi, une échappatoire. Fan cachée de reggae, je peux également écouter de la pop et même du métal. Grande rêveuse à mes heures perdues, j'aime imaginer des scénarios improbables et romantiques sur des mélodies entraînantes. Vous pouvez me contacter sur juliette.thobois@maestro-corporation.com