Suivez toute l'actualité Musicale et bien plus encore ! Vivez votre passion... chaque jour !

C’est en chanson que Wild Nothing conteste la politique de Donald Trump.  Le groupe exprime son désaccord et sa colère sur le 60e morceau de la compil « Our First 100 Days » en écoute. 

Cent chansons, en cent jours

Wild Nothing est entré activement dans le mouvement anti-Trump. C’est avec l’aide de la puissance de leur twee pop que la bande de Jack Tatum veille à nous faire fantasmer un monde meilleur. Si nombreuses sont les manifestations contre le nouveau gouvernement américain, les membres de Wild Nothing le font en chanson et avec un projet inédit.

Cent chansons, cent jours. Voilà le défi auquel va participer le groupe, en figurant sur la compil Our First 100 Days  mise en place grâce à la collaboration du Secretly Group (représentant les divers labels indépendants américains de Bloomington, dans l’Indiana), avec le projet musical 30 Days, 30 Songs, de Dave Eggers.

Un appel au calme et à l’espoir

Nom de code : « Begin Again ». Dans ce nouveau morceau, Wild Nothing incite ses fans à revenir au calme et à rêver de paix et d’harmonie, tout en se laissant guider par les sonorités douces de leur synthé et de leur pop aux accents new wave.

Suite à l’écoute de ces cent pépites écrites par différents artistes, une somme devrait être reversée à six associations caritatives qui luttent contre la politique de Donald Trump, à hauteur de 30 dollars (28 euros environ) par écoute. Dans l’attente de toutes les dévorer des oreilles, on vous laisse céder aux sirènes des doux activistes de Wild Nothing.

Partager l'article

À propos de l’auteur

Je suis passionnée de football et de musique. Originaire de, je souhaite pouvoir partager ma passion au plus grand nombre.