Suivez toute l'actualité Musicale et bien plus encore ! Vivez votre passion... chaque jour !

Indochine et de ces groupes qui ne manqueront jamais de marquer les esprits. Après avoir officialisé une tournée qui s’annonce renversante pour 2018, la bande à Nico en rajoute une couche… sensationnelle. Une chose est sûre : l’aventure ne fait que commencer.

Et on se prend la main

Il s’agit là d’un come back des plus fracassants. Indochine, légende du paysage musical français, est bel et bien de retour et compte bien en faire profiter au maximum. Le 6 juin, le groupe annonçait une tournée 2018 ravageuse baptisée « 13 Tour » aux quatre coins de l’Hexagone, accueillant le jour de la mise en vente officielle plus de 100 000 billets vendus. Outre cette déferlante quelque peu prévisible, certaines villes comme Lyon, Paris ou encore Bruxelles affichent désormais complet. Alors pour être à la hauteur et surtout faire entendre les ondes de « 13 » à chacun de leurs fans, Nicola Sirkis et sa bande dévoilent aujourd’hui le Saint Graal de tout adepte de « Canary Bay » : neuf nouvelles dates de concerts réparties entre Paris, Lyon, Bruxelles, Rouen, Nantes, Dijon, Amiens, Caen et Lille. Là tout de suite, la vie parait plus belle. D’ailleurs, c’est à vous d’y croire.

Informations Billetterie

Concerts Indochine
Dimanche 18 février 2018 : Paris (75) – AccorHotels Arena
Jeudi 22 février 2018 : Lyon (69) – Halle Tony Garnier
Dimanche 18 mars 2018 : Bruxelles – Palais 12
Mercredi 28 mars 2018 : Rouen (76) – Zénith de Rouen
Mardi 03 avril 2018 : Nantes (44) – Zénith de Nantes Métropole
Mercredi 11 avril 2018 : Dijon (21) – Zénith
Mercredi 16 mai 2018 : Amiens (80) – Zénith
Samedi 19 mai 2018 : Caen (14) – Zénith
Mercredi 23 mai 2018 : Lille (59) – Zénith
Prix/tarifs
A partir de 40.00€
Billetterie et réservations
► Mise en vente bientôt disponible sur les réseaux officiels de billetterie (jeudi 06 juillet à 10h) :  DigitickLa vie est belle : Indochine ajoute neuf concerts à sa tournée "13 Tour" 1

Partager l'article

À propos de l’auteur

Marion Sebastia

’ai toujours aimé écrire. Comme j’ai toujours rêvé d’être dans cette foule, au festival de Woodstock, les pieds nus emportée par la musique et figée dans l’instant. J’aurais aimé vivre à l’époque « Gainsbarre »... J’écoute du Tame Impala et danse en culotte le matin quand je suis seule sur du Baxter Dury. C’est une raison pour me lever le matin. Après le café.