Suivez toute l'actualité Musicale et bien plus encore ! Vivez votre passion... chaque jour !

C’est pour aider les victimes des attentats du 13 novembre 2015, qu’une association a décidé de créer une vente aux enchères. Pour l’occasion, les acheteurs pourront retrouver toute une panoplie de biens appartenant à des artistes français et internationaux. Des acquisitions que vous pourrez faire au cours de la semaine.

Tous solidaires 

The Hummingbirds Project est un groupe qui a pour but de lever des fonds afin de venir en aide aux victimes des attentats et aux associations de victimes. Cruellement en manque de moyens, une première partie des fonds servira à accompagner au plus près les victimes psychologiquement, socialement et administrativement. L’autre partie servira quant à elle à subventionner des projets solidaires et civiques afin de reconsolider cette fracture sociale. Un projet né de la rencontre entre Thibault Guilhem et Camille Simien au concert des Eagles of Death Metal. Tout deux victimes des attentats (lui a perdu des proches tandis qu’elle, était présente lors des événements) ils ont décidé, par une idée commune, de collecter des objets d’artistes et de labels afin d’en faire une vente aux enchères. Une « braderie » qui se tiendra donc le mercredi 5 avril à la mairie de Paris et du 6 au 30 avril sur Ebay.

Les artistes mettent la main à la patte

Multiples sont les biens ! Vous pourrez vous parer telle une Vanessa Paradis grâce à l’un de ses costumes présents aux enchères. L’un d’entre vous aura certainement le privilège de gratter la bonne vieille guitare de Julien Doré. Bernard Lavilliers à quant à lui cédé une sérigraphie limitée tandis que des dessins originaux des membres des Eagles of Death Metal vous mettront l’eau à la bouche. Autant d’objets uniques à acheter pour la bonne cause !

En hommage aux victimes de nombreux artistes leur ont rendu hommage, parmi eux Louane

Partager l'article

À propos de l’auteur

Marion Sebastia

’ai toujours aimé écrire. Comme j’ai toujours rêvé d’être dans cette foule, au festival de Woodstock, les pieds nus emportée par la musique et figée dans l’instant. J’aurais aimé vivre à l’époque « Gainsbarre »... J’écoute du Tame Impala et danse en culotte le matin quand je suis seule sur du Baxter Dury. C’est une raison pour me lever le matin. Après le café.