Suivez toute l'actualité Musicale et bien plus encore ! Vivez votre passion... chaque jour !

Internet nous étonnera toujours. En effet, alors que Green Day nous a laissé, oreilles ballantes, face à son dernier album « Revolution Radio » (2016), voilà qu’une surprise de taille vient d’apparaître sur nos écrans : trois démos totalement inédites du groupe lâchées dans la nature. On vous dit tout. 

Les trésors by Green Day

C’est une découverte de taille qui va ravir plus d’un fan. Et oui, il semblerait que même Green Day ait ses trésors cachés : en effet, c’est le site Green Day Authority qui nous a révélé un bien joli secret au travers d’un lien Youtube qui nous est vite apparu comme sacré. Il existe des traces de la belle époque du groupe de punk rock américain et pas des moindres puisqu’il s’agit de trois démos totalement inédites et tirées tout droit des sessions d’enregistrement de Green Day version 1990’s. Produites entre 1992 et 1993, un an seulement avant la sortie du troisième album studio baptisé « Dookie » (1994) de Bille Joe Armstrong et sa bande, ses enregistrements apparaissent presque comme le Graal tant ils sont précieux. Ah, c’était le temps du rock puissant et des instruments déchaînés, l’époque d’un début de carrière fastidieux pour Green Day, mais honnêtement, quand on écoute, comment ne pas retomber immédiatement sous le charme de ces sons ravageurs ?  Voyez par vous-même.

Trois diamants bruts

C’est exclusif, brut et ça nous redonne immédiatement le sourire. Trois démos sorties de l’ombre qui apparaissent face à tous et pourtant pas vraiment inconnues du grand public. En effet, la première piste n’est autre que le titre « J.A.R » qui sera diffusée en 1995 sur la bande originale du film « Angus » et qui sera également utilisée sur la célèbre compilation « International Superhits! » en 2001. Et ce n’est pas tout, la seconde démo concerne le morceau « Having a Blast » que l’on retrouvera finalement par la suite sur l’opus « Dookie » en 1994. Concernant la troisième piste, il s’agit de « Do not Wanna Fall In Love » qui sera ensuite reprise sur l’album de compilations « Shenanigans » en 2002. Bref, trois trésors bruts ressortis de nulle part, mais qui nous rappellent la belle époque : alors en attendant qu’un nouveau diamant musical soit déniché, on se contente d’écouter les derniers cartons en date de Green Day et notamment « Still Breathing » de son dernier album.

Partager l'article

À propos de l’auteur

L'écriture a toujours été pour moi, une échappatoire. Fan cachée de reggae, je peux également écouter de la pop et même du métal. Grande rêveuse à mes heures perdues, j'aime imaginer des scénarios improbables et romantiques sur des mélodies entraînantes.