Suivez toute l'actualité Musicale et bien plus encore ! Vivez votre passion... chaque jour !

Pink à Paris : pourquoi tous les fans n’ont pas eu leurs billets ?

0

Il y a quelques heures se déroulait la mise en vente très attendue pour le concert de Pink à la Défense Arena de Nanterre l’année prochaine. Face à l’engouement d’un tel événement, de très nombreux fans ne sont pas parvenus à obtenir leurs places. À cela, plusieurs raisons. On vous explique ! 

La mise en vente du show de Pink à Paris : un moment difficile

Il aurait été difficile de passer à côté, tant l’engouement a été énorme. On vous explique. Il y a quelques jours, Pink a provoqué un vent d’euphorie en annonçant un live à la Défense Arena de Nanterre en 2019. Alors forcément, avec une telle annonce, les fans ont, tant bien que mal, essayé de se préparer à shopper leurs billets et à ressortir grand gagnant de cette lutte sans fin. Néanmoins, face à la demande hallucinante pour ce grand moment, bon nombre de fans se sont retrouvés sur le carreau. Apparemment saturé, en seulement cinq minutes, le site de la Défense Arena de Nanterre, a, par ailleurs, posté un court message pour le moins… accablant.

Suite à une très forte demande, il n’y a plus de places disponibles pour cet événement. 

Et pour cause, alors que la mise en vente pour le premier show de Pink à Paris depuis 2013 ouvrait à 10 heures tapantes, les stocks de billets – 7 000 tout de même – se sont écoulés en seulement quelques instants. Entre les prix allant de 45 à 133 euros et les fans impatients d’avoir leurs places, seule une poignée de chanceux a réussi à obtenir son dû. Et les déçus ont été nombreux ! À ce grand problème, plusieurs raisons donc…

Des préventes surprises

Nous vous le disions quelques jours avant la mise en vente officielle de ce show tant attendu. Alors que les fans avaient prévu d’obtenir leurs billets par la méthode « traditionnelle », voilà que des préventes ont été ouvertes sur Ticketmaster à la surprise générale. Face à ça, et sachant que ces dates de rendez-vous pour obtenir les places n’avaient pas été communiquées, de nombreux fans ont raté ce coche important. Pour les chanceux, certains avaient d’ores et déjà acheté leurs billets la veille.

Des places en trop

Selon les nombreuses spéculations qui ont alimenté l’actualité autour du concert parisien de Pink, plus de 7 000 places auraient été mises à la vente… en trop. Problème technique ou simple coup marketing ? Quoi qu’il en soit, la capacité de la salle ne permettait pas d’accueillir autant de fans pour un seul soir de show. Une des nombreuses autres raisons qui aurait donc empêché les fans d’accéder à leur quête et une erreur qui a coûté cher.

Des sites de revente

Comme toujours lors de l’annonce de concerts à forte demande, les sites de revente font la part belle à l’échange et la vente de billets. Alors forcément, lorsqu’il s’agit du live de Pink à Paris, ces dites plateformes parviennent à empêcher le bon déroulement de cette mise en vente sans la moindre difficulté. Une raison qui a n’a pas permis à de nombreux fans d’obtenir leurs places. Comme quoi, le marché noir a toujours le vent en poupe…

Une demande forte

Qu’il s’agisse des services de réservation de billets comme Next Concert ou Live Booker, des billetteries primaires saturées en quelques secondes, notamment Ticketmaster, les armes ont dû rapidement être posées hier matin. Et pour cause, avec une demande intense de la part des fans, l’obtention des places a été plus que compliquée. Une façon de dire que le « premier arrivé, premier servi » prenait tout son sens il y a quelques heures.

Des fans mécontents

Face à leur mécontentement, exprimé sur tous les réseaux sociaux, les fans de Pink ont lancé une pétition, hier, demandant une deuxième date de la chanteuse dans la capitale. À cette heure, plus de 6 600 signatures ont été comptabilisées.

Si avec tout ça, Pink n’annonce pas une seconde halte à Paris, c’est que le message est vraiment mal passé.

À propos de l’auteur

Vie professionnelle : Diplômée de l'EFAP (Ecole des Nouveaux Métiers de la Communication), je suis devenue dès ma sortie d'école rédactrice web pour Hey Alex. Vie personnelle : L'écriture a toujours été pour moi, une échappatoire. Fan cachée de reggae, je peux également écouter de la pop et même du métal. Grande rêveuse à mes heures perdues, j'aime imaginer des scénarios improbables et romantiques sur des mélodies entraînantes. Vous pouvez me contacter sur juliette.thobois@maestro-corporation.com