Suivez toute l'actualité Musicale et bien plus encore ! Vivez votre passion... chaque jour !

La musique, ça défoule, ça détend, ça fait du bien et apparemment, c’est même prouvé. On était au courant que la musique nous permettait de soigner beaucoup de maux, mais on ne savait pas encore qu’elle était bonne pour notre cœur. La science à encore frappé, focus sur des recherches approfondies. 

Et on monte le son !

Si vous êtes comme nous, vous savez qu’il est difficilement possible de se passer de musique. Dés le réveil, vous branchez vos écouteurs ou allumez la radio, histoire de commencer la journée en beauté. Le soir, impossible de vous endormir si vous n’entendez pas une mélodie planante. Bref, tous ces petits gestes que nous faisons au quotidien et qui apparaissent, pour la plupart, comme primordiaux seraient responsables de la bonne santé de notre cœur.  En effet, la science a encore frappé d’un grand coup et plus précisément l’Institut de recherche en musicologie de l’UGent (IPEM). On vous en dit un peu plus.

« Les accélérations du tempo de la musique ne stimulaient pas davantage la fréquence cardiaque. Mais si le tempo diminuait, on détectait bien un effet sur le nombre de pulsations par minute et l’effet stimulant de la musique se réduisait. Le rythme cardiaque revenait alors vers un nombre de pulsations par minute proche de celui mesuré dans le silence. »  Edith Van Dyck.

Alors oui, c’est bien beau le langage scientifique, mais qu’est-ce que ça veut réellement dire pour nous ? On vous explique : l’étude a montré que le tempo d’une musique aurait bel et bien un impact sur la santé de notre cœur. La raison ? Les variations qui montent et qui descendent (voyez ça comme sur les montagnes russes), animant un peu plus les artères, seraient responsables de la production d’endorphines autrement appelées les hormones du plaisir. Ainsi, écouter vos morceaux préférés augmenteraient la pression sanguine dans le dit organe. Pour ceux qui n’auraient toujours pas compris : écouter de la musique, vous fait réellement du bien et c’est la science qui le dit. Alors si c’est bon pour la santé, on se permet de balancer « The Great Pretender » du mythique Freddy Mercury. Bah oui, c’est pour notre cœur après tout.

Partager l'article

À propos de l’auteur

L'écriture a toujours été pour moi, une échappatoire. Fan cachée de reggae, je peux également écouter de la pop et même du métal. Grande rêveuse à mes heures perdues, j'aime imaginer des scénarios improbables et romantiques sur des mélodies entraînantes.