Suivez toute l'actualité Musicale et bien plus encore ! Vivez votre passion... chaque jour !

Un parterre de stars pour le pot de départ de Barack Obama

0

Alors que Donald Trump peine à trouver une personnalité pour chanter lors de son investiture le 20 janvier prochain, Barack Obama a organisé une fête d’adieux le vendredi 6 janvier. Une soirée qui présentait un casting de rêve.

Le gratin hollywoodien

Petit pied de nez du futur ex-président, Barack Obama au 45e président des États-Unis Donald Trump. Alors que ce dernier connaît des difficultés à recruter des artistes souhaitant célébrer son investiture, Barack Obama, lui, n’a jamais connu ce problème. Ces deux investitures, en 2009 et 2013, ont respectivement été célébré par Bruce Springsteen et Beyoncé.

Barack et Michelle Obama en 2009

Et cet amour de la culture pop s’est confirmé lors de son pot d’adieux le 6 janvier dernier. Le gratin hollywoodien et les plus grandes stars de la pop-musique étaient réunis pour rendre hommage au premier président noir des États-Unis.

Sur la liste des invités on pouvait notamment retrouver : Beyoncé, Jay Z, Stevie Wonder, George Lucas, Bradley Cooper, Bruce Springsteen, J.J. Abrams, Paul McCartney, Usher, Oprah Winfrey, Samuel L. Jackson et sûrement Chance The Rapper, qui a confirmé, via Twitter, son passage à Washington.

 

Une « derrière fête pour adultes » avant de partir durant laquelle tout téléphone était interdit pour éviter les fuites.

Une chose est sûre cette soirée avait tout d’une cérémonie des plus prestigieuses. Donald Trump aura bien du mal à rivaliser avec un tel degré de popularité au sein de la communauté artistique. Notons que c’est, finalament, une quasi-inconnue, Jackie Evancho, 16 ans, participante du télécrochet America Got Talent alors qu’elle n’avait que 10 ans, en 2010, qui devrait chanter l’hymne américain le 20 janvier prochain. Elton John, Justin Timberlake, Bruno Mars, Katy Perry et Céline Dion ayant tous refusé de chanter et la britannique Rebecca Ferguson, ayant, quant à elle, indiqué qu’on lui avait demandé de chanter et qu’elle accepterait à condition de pouvoir choisir « Strange Fruit »  , un classique popularisé par Billie Holiday en 1939, qui dénonce les lynchages dont ont été victimes les Afro-Américains, principalement dans le sud à la fin du XIXe siècle et au début du XXe.

À propos de l’auteur

Ma vie professionnelle : Suite à un Master en Communication Globale et et Master en Marketing à l'école de commerce de Toulouse, je me suis spécialisée dans la communication et suis aujourd'hui Community Manager et journaliste. Ma vie personnelle : Passionnée par les voyages et la musique, j'aime m'envoler dans le monde pour allier mes deux passions. Etudiante en communication à mes heures perdues, j'ai soif d'apprendre et suis toujours à la recherche de nouvelles connaissances. Vous pouvez me contacter sur julie.blanc@maestro-corporation.com