Suivez toute l'actualité Musicale et bien plus encore ! Vivez votre passion... chaque jour !

Les Anglais de Massive Attack montent au créneau en faveur du changement climatique. Contrairement à leurs compatriotes de Coldplay, qui ont décidé de renoncer à une tournée pour leur nouvel album, Massive Attack préfère se poser et réfléchir à des solutions alternatives. Le groupe de Bristol va financer une étude sur le bilan carbone de l’industrie musicale.

Massive Attack réfléchit au futur des tournées

D’après une étude du centre Tyndall, spécialisé dans la recherche sur le changement climatique, le bilan carbone d’une tournée mondiale de Massive Attack avoisinerait les 405 000 tonnes de CO2 émises. Très impliqué dans les questions environnementales, le groupe a décidé de ne plus réaliser une tournée avec un tel impact écologique.

Robert Del Naja, membre fondateur du groupe, déclare que le transport des spectateurs et l’alimentation des lieux de concerts représentent 93 % du total des émissions de gaz à effet de serre. Plutôt que d’arrêter les tournées, les géniteurs de « Mezzanine » prônent un changement radical dans la façon de les appréhender. Ils ont mandaté le centre Tyndall, afin de réaliser un audit sur l’empreinte carbone des groupes en tournée et de présenter des solutions pour en réduire l’impact.

Massive Attack est investi depuis plusieurs années dans les problèmes liés à l’environnement. Conscients des effets néfastes de leurs tournées mondiales sur la planète, le groupe s’est régulièrement attaché à compenser ses propres émissions de CO2. Mais ce système n’est plus vraiment viable. La compensation écologique ne doit pas justifier de continuer à fonctionner de la même façon. Les conséquences sont supportées par les pays les plus pauvres de la planète, qui polluent beaucoup moins que les pays occidentaux. Pour un changement en profondeur, la prise de conscience doit être globale, et des actions doivent être menées sur tous les fronts.

Dans une société de plus en plus responsable face au changement climatique, cette étude pourrait avoir de grandes répercussions sur l’avenir de l’industrie musicale, notamment sur l’organisation des tournées comme celle de Coldplay.

Partager l'article

À propos de l’auteur

Vie professionnelle : Suite à un bachelor en commerce puis un Master 2 Web, je me suis dirigé naturellement vers le webmarketing puis suis devenu CMO. Vie personnelle : Passionné du web, je suis également fan de rock (que je joue à mes heures perdues). Je partage les dernières pépites musicales ainsi que les concerts à venir à ne pas manquer. Des émotions fortes sont à prévoir pour les années à venir sur Hey Alex ! Vous pouvez me contacter sur hugo.blancher@maestro-corporation.com

Laisser un commentaire