Suivez toute l'actualité Musicale et bien plus encore ! Vivez votre passion... chaque jour !

Les concerts, c’est mieux en live ou en streaming ?

0

Élargir une salle de concert à l’infini, rendre possible l’accès (payant) à un évènement, à l’ensemble du monde. Quel producteur n’en a jamais rêvé ? La chose est aujourd’hui rendue possible grâce aux nouvelles technologies et notamment au streaming vidéo. 

Le live vs le streaming

En effet, on a longtemps cru que la dématérialisation du support (CD, disque) allait marquer la fin de la création musicale mais c’était avant l’émergence de Deezer et Spotify. Aujourd’hui, c’est un nouveau pas dans le virtuel qui est fait, avec la dématérialisation de ce qui existe de plus concret dans la musique : le concert. Alors qu’en penser ? Le streaming va-t-il tuer le concert physique ou, au contraire, lui donner une nouvelle dimension ?

Le concert en streaming : comment ça marche ?

Le partage vidéo et audio est devenu indissociable de tous les types d’événements. Au restaurant, en soirée, dans les concerts et festivals, chacun partage « son moment » avec sa propre communauté, sur ses réseaux sociaux. On assiste donc à une fragmentation de l’événement, dont chaque participant peut représenter plusieurs dizaines voire centaines de viewers. Une bonne publicité pour les artistes mais aussi un manque à gagner, car malheureusement, la plupart des viewers consomment ces contenus gratuitement. Pour régler ce problème, plusieurs plateformes de vidéos en ligne se sont engouffrées dans la brèche.

Les chaînes de télévision, tout d’abord, avec ARTE et sa plateforme numérique ARTE concert ou des collectifs comme Sourdoreille, Le Cargo ou encore Strealo qui diffusent concerts et festivals en direct. On se souvient notamment de l’incroyable performance live de Justin Timberlake pour la Blogothèque sur son morceau « Say Something ».

Pourquoi vouloir voir un concert en streaming ?

On peut vouloir visionner un concert en ligne pour des raisons très différentes. La première, et la plus évidente, c’est de pouvoir profiter d’un évènement gigantesque, bien tranquille sur son canapé. Plutôt que de vous retrouver si loin de la scène que nous voyez même plus le visage du chanteur, là, vous jouissez d’une qualité d’image et de son irréprochable. Quand on n’a pas eu la chance de pouvoir se déplacer au Hellfest, par exemple, on est bien content de pouvoir profiter, même par écran interposé, de l’ambiance de l’événement. Merci ARTE Concert ! Mais réduire le streaming à cela serait erroné. Ces dernières années, de nombreux artistes ont utilisé ces nouvelles technologies de diffusion pour servir leur création et repousser les limites du concert traditionnel.

Immersion, participation, innovation : les maîtres-mots du live streaming

Chaque concert est unique. C’est d’autant plus vrai grâce à leur diffusion en direct sur des chaînes de télévision ou des plateformes en ligne. Avec ces nouvelles technologies (smartphones, réseaux sociaux…), les artistes peuvent donc innover dans leur manière d’interagir avec le public. C’est ce qu’a notamment fait The Tings Tings lors de leur prestation au dernier festival Organge RockCorps. Durant 30 minutes, les membres du groupe ont demandé à chaque participant de partager le concert sur ses réseaux sociaux. Puis, en fonction de l’activité, des suggestions des fans online, le show prenait une nouvelle tournure. Une recherche d’interactivité que seul le caractère immédiat du live stream peut apporter.

Au niveau des innovations, l’IRCAM (l’Institut de Recherche et Coordination Accoustique/Musique) fait également sa part. Avec des performances au carrefour des arts, les créateurs et chercheurs de cette institution tentent de repousser les limites de la musique. Le but ? Faire de la performance live une expérience immersive totale, tant au niveau sonore que visuel. Une approche expérimentale aux concepts forts et innovants.

Participer à un événement : l’exemple du Rock and Roll Hall of Fame

Il y a des moments que l’on ne veut rater sous aucun prétexte, même au travers d’un écran. Par exemple, la cérémonie d’ouverture du Rock and Roll Hall of Fame est retransmise, chaque année, sur HBO. Un moyen de profiter en direct de performances, de collaborations historiques, le temps d’un titre. Pour le 25e anniversaire de cette institution, on n’avait pu assister à une reprise collective de « Because the Hight« , par les immenses Patti Smith et Bruce Springsteen, accompagnés de U2.

Un instant mémorable qui, sans une chaîne de télévision, n’aurait été vu en direct que par quelques milliers de personnes.

Et le bon vieux concert live alors ?

Le streaming a envahi tous les domaines de la culture populaire, y compris le concert. Mais il n’enlève rien à ce dernier, au contraire, il lui ajoute un aspect interactif qui peut apporter beaucoup à l’art de la scène. C’est une autre corde sur laquelle les artistes ont la possibilité de jouer. Et il faut le dire, si on aime se déplacer pour un concert, c’est aussi pour le folklore qui l’entoure. La bière, les queues interminables, le son parfois approximatif, les potes, les rencontres… Des choses qu’un écran et un casque audio ne pourront jamais remplacer.

Le concert 2.0 est certes né mais il n’est vraiment pas près de tuer le concert classique.

À propos de l’auteur

Diplômé dans les Métiers du Multimédia et de l'Internet, en formation de chef de projet Web, je suis avant tout un grand baroudeur, j’adore m’évader, que ce soit dans d’autres pays ou en écumant les concerts et festivals ! Mes goûts musicaux sont très éclectiques, ça dépend vraiment de mes humeurs ! En clair : j’attends que la musique me fasse voyager !