Suivez toute l'actualité Musicale et bien plus encore ! Vivez votre passion... chaque jour !

Georgio nous lâche le clip émouvant et animé « La vue du sang »

0

Georgio, c’est cet élixir de flow aux bienfaits inattendus. Personne ne l’a vu venir et pourtant, il apparaît aujourd’hui comme l’un des maîtres ultimes dans son domaine. Après « Héra » le jeune chanteur partage enfin le clip « La vue du sang ». Un titre poignant mis en valeur par la tutelle d’un clip entièrement animé. 

Georgio un artiste accompli

À tout juste 24 ans Georges Edouard Nicolo alias Georgio s’est imposé comme l’un des rappeurs à suivre obligatoirement. Avec des textes poignants s’inspirant de son entourage et de ses expériences personnelles, le jeune artiste s’est naturellement implanté dans le milieu. Un style qui lui colle à la peau exprimé par le biais de clips plus originaux, les uns que les autres. Un univers à lui seul que nous avons clairement découvert avec « Héra », un opus accessible à tous, car oui, même les haineux de rap y adhéreront directement. Grandement salué par les amateurs et la critique, Georgio n’a plus rien à prouver. L’artiste était d’ailleurs ce weekend dans le fauteuil de l’émission « On n’est pas couchés ».

Hommage à la jeunesse perdue

Pour « La vue du sang », Georgio s’est, en effet, essayé à l’animation. Une entreprise novatrice qui au vu du résultat a fait ses preuves. Ici, nous voguons vers des airs dramatiques. Avec ce titre poignant, le Parisien raconte l’histoire d’un jeune garçon devenu militaire afin de rendre fière son père. L’atrocité de la guerre s’impose à lui de façon cinglante. Mal être et obscurité prennent place…

Si vous êtes propices aux charmes de Georgio autant que nous, sachez qu’il est actuellement en pleine tournée. Il sera notamment à Saint-Chamond le 16 mai, le 19 à Metz et le 20 à Conflans Sainte Honorine. À la suite de ça, il s’embarquera pour une ronde des festivals : Solidays, Garorock, Les Vieilles Charrues ou encore Les Francofolies de la Rochelle. C’est clair, la vague Georgio va envahir la France entière.

À propos de l’auteur

Laura Noales

1m50 tout frais, on me surnomme "le hobbit". Passionnée de musique trance et festivalière aguerrie pas une seule soirée ne m'échappe. Toujours en quête d'aventures nouvelles, j'apprécie me retrouver au fin fond d'une forêt et pourquoi pas m'improviser une randonnée.