Suivez toute l'actualité Musicale et bien plus encore ! Vivez votre passion... chaque jour !

Critique de film : XOXO

0

Au mois d’août dernier, la plateforme de vidéos sur Internet Netflix se lançait le défi de proposer un long-métrage autour du milieu de l’EDM (Electro Dance Music), très peu représenté dans l’univers de 7e art, avec le film XOXO. A sa sortie, Hey Alex vous l’annonçait, aujourd’hui, Hey Alex l’a testé pour vous !

Un festival, des destins croisés et de l’électro

XOXO est l’aventure épique d’un groupe de jeunes adultes en route pour l’un des plus grands festivals de musique techno des États-Unis. XOXO suit six étrangers dont les chemins vont se croiser lors d’une nuit frénétique et désespérément romantique. Au centre de l’action, Ethan, un jeune DJ au succès tout récent qui se voit offrir une place sur scène à la dernière minute. Une occasion en or… S’il peut la saisir.

Critique

Un festival de musique électronique, un jeune DJ qui monte, des destins croisées, un univers psychédélique, des pointures de l’EDM (Skrillex, Diplo, Disclosure, Galantis, Hayden James, Odesza, etc) : tous les éléments semblaient être réunis pour faire de ce film une belle représentation du monde électro. Et connaissant la qualité des séries de la plateforme Netflix (Orange is the New Black, House of Cards, Narcos ou encore The Get Down, pour n’en citer que quelques unes), on pouvait s’attendre à un petit bijou de production et de réalisme.

Or, on reste sur sa fin. Tout juste la moyenne pour ce long-métrage signé Christopher Louie. Une histoire prévisible, des personnages et des situations un peu cliché en font un film qui reste plutôt superficiel, et qui tient davantage du « teenage movie » que d’un témoignage réaliste sur l’univers de la techno/house.

Malgré tout, XOXO reste un divertissement qui se laisse très bien regarder. On se laisse porter par les histoires personnelles de chacun et on se plaît à les voir se croiser et se côtoyer tout au long du film. Le déluge de couleurs et de looks déjantées, sur fond de musique électro, donne une certaine esthétique au film.

En conclusion, pas ce n’est pas un film qu’on retiendra mais un divertissement léger qui se laisse regarder pour ceux qui voudraient retrouver un peu de l’esthétique colorée du Spring Breakers, d’Harmony Korine, en beaucoup, beaucoup plus lisse. Plus un film pour adolescents qui rêvent d’histoires d’amour et d’aventures qu’un long-métrage destiné aux véritables festivaliers et amateurs d’EDM. Et on notera que si Netflix met du génie dans ses séries, ses long-métrages ne sont pas encore tout à fait au point …

48%
48%
Awesome

Un divertissement léger à l'esthétique colorée.

  • Scénario
    4
  • Mise en scène
    5
  • Jeux d'acteurs
    5
  • Bande son
    5
  • Notes des internautes (1 de Votes)
    2.6

À propos de l’auteur

Ma vie professionnelle : Suite à un Master en Communication Globale et et Master en Marketing à l'école de commerce de Toulouse, je me suis spécialisée dans la communication et suis aujourd'hui Community Manager et journaliste. Ma vie personnelle : Passionnée par les voyages et la musique, j'aime m'envoler dans le monde pour allier mes deux passions. Etudiante en communication à mes heures perdues, j'ai soif d'apprendre et suis toujours à la recherche de nouvelles connaissances. Vous pouvez me contacter sur julie.blanc@maestro-corporation.com