Suivez toute l'actualité Musicale et bien plus encore ! Vivez votre passion... chaque jour !

Album review : Blue & Lonesome

0

Sorti le 2 décembre, « Blue & Lonesome », 23ème opus de la bande à Jagger, signe le retour des Rolling Stones, onze ans après « A Bigger Bang », dernier album studio de chansons originales, sorti en 2005. Hommage à la musique qui a marqué leur jeunesse et qui les a inspiré, « Blue & Lonesome » est composé de 12 titres emblématiques du blues américain, Hey Alex l’a écouté pour vous.

Chicago Blues, Harmonica et Eric Clapton

« 12 reprises de blues de Chicago allant de Jimmy Reed, Willie Dixon, Eddie Taylor, Little Walter ou encore Howlin’ Wolf »

Voici comment Keith Richards décrit ce 23ème album des mythiques britanniques. Un album dédié aux standards du Chicago blues qui a nourri leur passion pour la musique. Le blues des années 50 et 60 pour être précis, les mêmes chansons que les jeunes Mick Jagger et Keith Richards jouaient dans les pubs de l’ouest londonien à leurs débuts.

La pochette de ce 23ème album des Rolling Stones.

« C’est un hommage à nos artistes préférés, ceux qui nous ont donné envie de faire de la musique », a récemment expliqué Mick Jagger au New York Times.

Un hommage plutôt imprévu puisque ce nouvel opus des Rolling Stones était censé être composé de nouveaux titres et de créations originales. Mais, en manque d’inspiration, les papys du rock se mettent à jouer les tubes qui les ont inspiré dans leur jeunesse et échauffent guitares et voix sur « Blue and Lonesome » de Little Walter.

« C’est un super morceau pour s’échauffer en studio ou quand on sèche sur une chanson », raconte au NY Times Keith Richards, qui venait alors de sortir son troisième album solo, le bluesy « Crosseyed Heart ». « Nous le jouons, ça sonne super bien et c’est là que Mick nous dit ‘faisons Howlin’ Wolf’. Et ça a décollé comme ça. »

Trois jours après, « Blue & Lonesome » est bouclé, regroupant 12 titres enregistrés au studio londonien British Grove Studio, et parmi lesquels on note la participation exceptionnelle d’Eric Clapton sur « I Can’t Quit You Baby » et « Everybody Knows About My Good Thing ».

Un retour aux sources qui se révèle aussi doux et chaleureux pour les artistes que pour ceux qui écoutent le résultat final. Les sons chauds de l’harmonica, remarquablement joué par Mick Jagger, et des guitares se mêlent à la voix inimitable et si reconnaissable de Jagger. L’apparition de Clapton, au côté de Ronnie Wood, relève toujours plus les sons des guitares qui atteignent des sphères de groove et de rock de haute voltige.

Mélodies entraînantes côtoient ballades réconfortantes pour livrer un bon vieil album de blues qui fait du bien, à l’image de l’excellent « Ride ‘Em On Down », dont le clip starring Kristen Stewart a été dévoilé début décembre.

Le groupe quittent les sons surproduits pour retourner à une simplicité apparente, ce qui rend cet album définitivement plus humain. Un 23ème opus qui ne révolutionne pas l’histoire du groupe mais qui prouve que les Rolling Stones en ont toujours sous le pied et qu’après plus de 50 ans de carrière, ils restent l’un des plus grands groupes de rock.

À propos de l’auteur

Ma vie professionnelle : Suite à un Master en Communication Globale et et Master en Marketing à l'école de commerce de Toulouse, je me suis spécialisée dans la communication et suis aujourd'hui Community Manager et journaliste. Ma vie personnelle : Passionnée par les voyages et la musique, j'aime m'envoler dans le monde pour allier mes deux passions. Etudiante en communication à mes heures perdues, j'ai soif d'apprendre et suis toujours à la recherche de nouvelles connaissances. Vous pouvez me contacter sur julie.blanc@maestro-corporation.com