Suivez toute l'actualité Musicale et bien plus encore ! Vivez votre passion... chaque jour !

Le groupe français le plus fou de ces dernières années revient en grande pompe avec un nouvel album, « Cadavre Exquis » riche, varié et surprenant. Au détour d’une interview, Raph et Adé de Thérapie TAXI se confient à Alex avec une énergie folle.

Alex : « Cadavre Exquis » est enfin là, contents ? Angoissés ?

Adé : Soulagée… nous ça fait un moment qu’il nous tarde qu’il sorte. Cela fait quelques temps qu’on l’a fini et qu’on en parle. On a hâte que les gens l’écoutent.

Alex : Qu’est-ce qu’il raconte ce deuxième album ? Il est riche et varié et surprenant mais qu’aviez-vous besoin de dire avec ses nouvelles chansons ?

Adé : Besoin de dire, besoin de dire…je ne sais pas…je ne pense pas qu’on est vraiment un besoin de dire quelque chose…

Raph : Pas besoin non mais quand on parle de ce qu’on voit…

Adé : On écrit des chansons…trop de chansons aux thèmes variés…le seul truc qu’on a besoin de faire c’est de ne pas se brider. On fait ce qu’on veut pour parler d’amour, de social, de gloire et de déchéance.

Raph : Putain, c’est classe ça. Amour, gloire et déchéance. C’est un beau résumé.

Alex : Alors là, j’imagine que c’est la question qu’on vous pose beaucoup maintenant que vous proposez une deuxième album : « alors c’est l’album de la maturité ? ». Surtout qu’en effet, vous êtes aussi plus grave avec un regard plus lucide et dur comme sur le monde actuel comme sur « L’équilibre ».

Adé : Ah ben ça, on y a eu droit…

Raph : On nous l’a demandé en effet. Et franchement, ouais heureusement que c’est l’album de la maturité. Surtout depuis là où on vient. Si ça avait été moins mature, ça aurait été dommage. Décevant même. Ben ouais, je ne sais pas si ça rend plus mature mais franchement le monde de 2019 ça inspire, surtout un jour comme aujourd’hui (cette interview a été réalisée le 5 décembre, ndlr).

Alex : Qu’est-ce qui vous a inspiré pour l’écriture de cet album ? Votre folle expérience depuis 2 ans, depuis la sortie de « Hit Sale », a forcément contribué à « Vulgaire Animal » et « Egotrip » ?

Raph : Des conséquences par rapport au succès, y en a eu en effet. Sur ces chansons mais aussi sur nos comptes en banque. Avoir du pognon, ça change, comme ne plus galérer. On ne se soucie plus de rien et c’est bon !

Adé : Non mais arrête…

Alex : Vous avez pris des « skills et des paillettes » depuis 2 ans ?

Raph : Si on a pris des skills et des paillettes ? Des paillettes pas trop mais des skills carrément…On a adopté 2 jeunes plein de talent. Mais franchement, c’est surtout parce que la moyenne d’âge de Thérapie TAXI montait en flèche. Si on voulait continuer à être un groupe de jeunes, fallait faire quelque chose…et vite !

Alex : Il y avait une nécessité de passer de 3 à 5 ?

Adé : Aucune.

Raph : Aucune nécessité. Ils nous ont accompagné avant même la tournée pour « Hit Sale ». Donc c’était une ascension logique et normale. Le seul truc, c’est qu’il fallait acter ça au niveau des contrats.

Alex : En parlant de tournée, vous n’avez pas arrêté depuis deux ans et là, on vous repartez en 2020 pour une tournée de zéniths ? Comment on tient sur la distance ?

Raph : On va pas se mentir, c’est la cocaïne…Un demi-gramme tous les jours pour la forme. On avait notre livraison tous les jours.

Adé : (rires) Non mais franchement…(rires)

Raph : Ben quoi, il faut que les enfants sachent. La drogue, ça aide…Il faut que ça se sache. (rires)

Alex : Promis, je transmettrais. Je ne voudrais pas être targué de vous censurer comme vous le chantez dans un titre.

Raph : Il faut savoir qu’en plus de la drogue, on a une super équipe avec qui on s’amuse tous les jours donc il y a une bonne dynamique et ça aide.

Adé : C’est fatigant mais ça donne tellement de bonheur. Et tant qu’on n’en a pas marre…

Alex : On arrive en fin d’année donc c’est l’heure des bilans. Quel est votre plus grand moment de 2019 ?

Adé : On a fait tellement de dates que cela va être une date de concert…

Raph : Y a eu Garorock, c’était grand !

Adé : Moi je crois que si je devais n’en retenir qu’une…ouais l’Olympia, la première soirée. Raph, je sais qu’il a préféré la deuxième mais la première fois, wow…

Raph : Non mais attends, y a eu le Zénith de Paris. C’était fou…Mais sinon, en 2019, j’ai joui. C’était bien. J’ai joui sur le visage d’une fille, c’était très agréable… Oh, j’ai kiffé aussi quand j’ai mangé une fondue savoyarde…

Alex : C’est une sacrée amélioration comparée aux carottes râpées dont on avait parlé lors de notre première interview.

Raph : Ah mais on a un truc avec les carottes râpées. Adé, elle n’a pas arrêté d’en bouffer pendant la tournée. On se foutait de sa gueule…

Adé : Ben quoi, c’est super bon.

Raph : Ouais mais cela ne t’a pas rendu aimable pour autant…

Le nouvel album de Thérapie TAXI est donc disponible dès aujourd’hui dans les bacs et sur les plateformes de streaming. Il fera le parfait cadeau de Noël, comme une place pour les voir sur scène en 2020 :

Thérapie TAXI : "Si on a pris des skills et des paillettes ? Des paillettes pas trop mais des skills carrément !" 2
Partager l'article

À propos de l’auteur

Depuis que j'ai découvert Asgeir, je dévore la musique islandaise comme jamais. Sinon, je me nourris à la pop-folk de tout horizon et à la chanson française. La passion dans ma vie : faire chauffer Shazam en regardant des séries.

Laisser un commentaire