Suivez toute l'actualité Musicale et bien plus encore ! Vivez votre passion... chaque jour !

Cheveux dans les yeux et débit fiévreux, Palm Honey,  c’est l’histoire de quatre musiciens britanniques originaires de Reading qui ont donné naissance à un groupe pour le moins appétissant. Découverte d’un irrésistible appel au psychédélique, avec un nuage de british, comme on les aime.

Plannez sur Palm Honey

Palm Honey invite au voyage et à la passion. Cheveux dans les yeux et débit fiévreux, James Mumford, Harrison Clark, Sebastian Bowden et Ayden Spiller décident d’unir leur talent et leur passion pour le rock. Très vite en 2015, le groupe dévoile ses deux premiers singles « Bewitched » et « You stole my blackout » : un tourbillon de notes indie, voix rétro et riff de guitare. A l’instar du rock psychédélique et nostalgique de Tame Impala (dont la voix de Kevin Parker semble sortir tout droit d’un univers céleste), Palm Honey dessine son flow sur des influences pop psychotropes et s’annonce très prometteur. Impossible, en effet, de rester insensible à ce voyage planant aux arrangements sophistiqués porté par une voix à la Lennon et une inspiration sans faille.

« Bones »

Aujourd’hui, ils nous présentent « Bones », leur dernier single. C’est une guitare noyée dans le fuzz qui débute les hostilités. Et une voix bercée par la réverbération et l’écho. Fidèle à lui même, le groupe dévoile ici un rock frais et moderne, nous faisant valser entre deux univers : celui du de la pop indie et du psyché contemporain. «  Bones, c’est le sentiment que tu as quand tu te dis que tout va bien, même si ce n’est pas le cas » explique Mumford, la voix de Palm Honey.

Un avenir prometteur

Le titre est un bel hybride qui illustre assez bien l’élan du quatuor depuis ses débuts :

« 2016 est passé à une vitesse fulgurante, c’est une année plutôt pas mal. Maintenant, ça va être encore mieux. »

La machine est lancée donc, et elle a dans ses rouages un avenir plutôt prometteur d’après le groupe :

« Nous avons une phase d’écriture plutôt dingue, on se retrouve avec des tas de projets. Probablement un album très prochainement et plein d’autres surprises ».

On sait pas vous, mais nous, on en salive déjà.

Partager l'article

À propos de l’auteur

’ai toujours aimé écrire. Comme j’ai toujours rêvé d’être dans cette foule, au festival de Woodstock, les pieds nus emportée par la musique et figée dans l’instant. J’aurais aimé vivre à l’époque « Gainsbarre »... J’écoute du Tame Impala et danse en culotte le matin quand je suis seule sur du Baxter Dury. C’est une raison pour me lever le matin. Après le café.