Suivez toute l'actualité Musicale et bien plus encore ! Vivez votre passion... chaque jour !

Troisième du nom à l’affiche pour 2018, Rag’N’Bone Man vient à son tour orner la nouvelle édition du festival Montauban en Scènes. Un invité de prestige, que l’événement et ses spectateurs ne sont pas prêts d’oublier. 

Au coeur du Jardin des Plantes

On ne le présente plus. Rag’N’Bone Man, c’est la révélation de l’année. Puissant par sa voix, doté d’un charisme aussi discret que talentueux, Rory Graham de son vrai nom a illuminé la sphère musicale en peu de temps. De l’ombre à la lumière, de l’anonymat au succès… Tout est allé très vite pour le chanteur désormais considéré comme un diamant brut. Et la France a elle aussi succombé à son charme. Toulouse, Lille, Paris, Lyon… Plusieurs villes ont choisi d’accueillir l’artiste sur la scène Hexagonale. Aujourd’hui, c’est au tour de Montauban d’en faire autant. Connue pour son festival « Montauban en Scènes » , la ville du Sud-Ouest prévoit pour sa nouvelle édition 2018 qui se tiendra du 27 juin au 13 juillet 2018, une programmation aux petits oignons. Après avoir dévoilé les premières têtes d’affiches 100% variété française avec Vianney et Julien Clerc, l’événement dévoile son troisième artiste… qui n’est autre que Rag’N’Bone Man. Le 30 juin donc, l’auteur de « Human » vous donne rendez-vous au Jardin des Plantes pour un live qui s’annonce d’ores et déjà majestueux.

Billetterie ouverte pour Rag’n’Bone Man !Liste des points de ventes : www.montauban-en-scenes.fr/billetterieAcheter en ligne ➡️ http://bit.ly/2CEp33d

Posted by Festival Montauban en Scènes on Tuesday, December 19, 2017

Informations Billetterie

Festival Montauban en Scènes 
Du 27 juin au 13 juillet 2018 : Montauban (82)
Prix/tarifs

A partir de 30.00€
Billetterie et réservations

► Mise en vente disponible sur le site officiel du festival Montauban en Scènes

Partager l'article

À propos de l’auteur

’ai toujours aimé écrire. Comme j’ai toujours rêvé d’être dans cette foule, au festival de Woodstock, les pieds nus emportée par la musique et figée dans l’instant. J’aurais aimé vivre à l’époque « Gainsbarre »... J’écoute du Tame Impala et danse en culotte le matin quand je suis seule sur du Baxter Dury. C’est une raison pour me lever le matin. Après le café.