Suivez toute l'actualité Musicale et bien plus encore ! Vivez votre passion... chaque jour !

Connu pour son excentricité aussi authentique que talentueuse, Jacques a séduit en quelques coups de klaxon la sphère musicale. Aujourd’hui, l’artiste a décidé d’en finir avec tout ça. La raison ? Son anniversaire a mal tourné, l’invitant à prendre une décision irrévocable. 

26 bougies soufflées, une carrière ébranlée

Si Jacques est passé inaperçu dans votre champ musical, alors la rédaction vous conseille de vous laisser porter. Parce que Jacques, c’est un personnage à part entière, pour lequel le milieu culturel commençait à porter une attention toute particulière. Et pour cause, il est l’incarnation même de l’art, sous toutes ses formes. Là où on ne l’attend/l’entend pas, le jeune homme a su faire des objets du quotidien, une oeuvre à part entière, un peu comme sa coupe qui suscite toujours autant d’interrogations. Loin du classique, et pourtant authentique, Jacques a cette capacité à surprendre, hypnotiser même, et ce juste à coups de peignes ou de cadenas. Un électron libre à part entière, qui a fait du son une mélodie.

Un genre, un type, un ovni passionné et passionnant qui aujourd’hui, tire sa révérence. Pour son anniversaire, Jacques s’en est remis au hasard. Un hasard qui a violemment frappé à la porte de son studio, lui faisant prendre un recul brutal et irréversible. Le soir de ses 26 ans, un individu s’est introduit dans son antre, emportant avec lui, presque tout sur son passage.

2 MacBook Pro, une carte son à 3000 boules, tous les contrôleurs midi, le H5, le micro DPA 4060, tous mes objets, mes micros contacts, le caméscope, full câbles, la guitare que M m’a offerte, le sac northface trop technique, enfin bon à peu près tout ce qu’on peut voir sur scène lorsque je fais un concert, excepté moi et la scène.

Si le disque dur de l’artiste a survécu, cette mauvaise expérience a suffi à elle-même pour clôturer un chapitre pourtant si bien commencé. C’est sur Facebook que Jacques a exprimé sa mésaventure, en profitant pour annoncer la fin d’une époque : la sienne, sur les ondes. Si ses prochains concerts sont annulés dévoilant au passage « une flemme inavouée », il tient pourtant à remercier une dernière fois cet entourage qui a cru en lui (sous quelque forme qu’il soit) en diffusant des mixtapes sur le web. Des enregistrements issus de ses derniers lives qui permettront à l’artiste de tirer sa révérence et à son public de lui dire au revoir. Un au revoir qui peut-être et on l’espère, ne se transformera pas en adieux.

Yo la team Facebook hier c’était mon anniversaire !J’ai eu 26 ans et pour l’occasion la vie m’a réservée une expé…

Posted by Jacques on Tuesday, December 19, 2017

Partager l'article

À propos de l’auteur

’ai toujours aimé écrire. Comme j’ai toujours rêvé d’être dans cette foule, au festival de Woodstock, les pieds nus emportée par la musique et figée dans l’instant. J’aurais aimé vivre à l’époque « Gainsbarre »... J’écoute du Tame Impala et danse en culotte le matin quand je suis seule sur du Baxter Dury. C’est une raison pour me lever le matin. Après le café.